Guide Voie pour les Chercheurs de Vérité

Guide Voie ↓

Dans ce monde du dharma, appelé le Royaume Terre, parfaitement créé pour notre état de conscience humaine chaque âme pure du grand punya fruit du karma, a réussi à recevoir une vie humaine grâce à l’amour de Paramatma Bhagawan. Avec ce beau cadeau de vie sur le chemin de la joie et de la tristesse chacun et tous parmi nous est obligé de travailler dur dans l’arène de la poignante loterie sur le sol du Dharma-karma de la Terre afin de gagner punya dharma-karmafruit ou bien de perdre cette précieuse chance par des méfaits adharmiques. La durée de vie allouée que notre âme a obtenue pour être dans une forme humaine est extrêmement éprouvante parce que ce n'est que dans l'état de conscience humaine que toutes nos actions déterminent si notre âme éventuellement monte ou descend, ou disparaît peut-être complètement.

Depuis les temps anciens, selon la situation géographique, le temps, l'appartenance ethnique, le statut familial et la société, l'identité du soi de chaque âme humaine a évolué selon sa propre apparence, ses vêtements, ses ornements, sa langue et sa culture, ses rites et conventions, ses croyances religieuses, ses coutumes et ses traditions, etc...Aussi les croyances spirituelles, religieuses et sociales ou les valeurs de l’individu, de la familles, de la société jusqu'aux nations entières ont naturellement un impact sur le monde en le façonnant positivement ou négativement. Même encore aujourd'hui il existe plusieurs traditions étranges et particulières qui peuvent être trouvées dans ces sociétés humaines contemporaines diversifiées et colorées de ce monde. Comme au fil des âges ces empreintes de l’activité du karma humain subissent leurs myriades de modifications à travers des générations de personnes, de familles et de sociétés, individuellement ou collectivement, nous pouvons voir clairement qu’aujourd’hui ces modifications ont été largement préservée dans les situations actuelles, où sur de longues périodes de temps les familles, les sociétés et les nations ont développé une loyauté personnelle et communautaire ainsi qu’ une constance envers ces pratiques préservées de karma en les imprégnant de confiance, de respect, de foi, d'estime et d'honneur. Ainsi, chaque individu humain de ce monde, en effectuant toute sorte d’activités différentes de karma, se forme une sorte d’identité de soi. Sur Terre en l’état d’humain, l'âme pure avec ses milliers de traits particulier de karma naît sur Terre dans une famille particulière. Et c’est ainsi que, dans une vie humaine, le voyage de l’âme commence auspicieusement et s’achemine inexorablement vers l’achèvement en accord avec le fruit de ses actes de karma. Mais il n'est pas inhabituel qu’au fil du temps les immenses changements dus aux développements continus de l'économie, de la politique, de l'éducation, du divertissement, du commerce, de la science et de la technologie, des ressources matérielles et de leur déploiement, affectent négativement directement ou indirectement nos traditions spirituelles et culturelles et provoquent des changements dans nos valeurs sociales et spirituelles.

Parce que les humains, par nature, sont des créatures qui désirent toujours la liberté nous pouvons aujourd'hui observer dans le monde certains groupes qui penchent vers la transformation de leurs pratiques spirituelles, de leur culture et de leurs traditions jusqu’au point de vouloir se libérer de siècles de servitude comportementale pour vivre la vie à leur manière, tandis que d'autres groupes travaillent d'arrache-pied pour protéger et maintenir leurs traditions culturelles ancestrales tout en obligeant, par conséquence, leur peuple à les suivre. Les humains dans le monde sont tellement occupés que certains trouvent extrêmement difficile de penser au-delà des plans immédiats de leurs efforts choisis. Par exemple, du réveil mécanique tôt le matin jusqu' au sommeil du soir, les âmes humaines ne sont pas satisfaites. Peu importe combien les gens font, peu importe combien ils travaillent, il y a toujours plus à faire. Et pour les travailleurs engagés dans un travail salarié, officiel ou commercial, ayant l’esprit occupé par des questions importantes du bureau et rapportant ces préoccupations à la maison il leur est impossible actuellement de vivre la vie personnelle qu’ils désirent. En somme, tous les humains qui par divers efforts, s'accrochant à un certain but ou à un autre, travaillent quotidiennement dans cette lutte. Ainsi comme nous travaillons avec un énorme dévouement sur le champ de bataille du karma depuis l’enfance, durant la jeunesse, l'âge adulte et au-delà, nous ne réalisons pas que la vie nous a dépassé.

Que nous pratiquions des actions de karma bonnes ou nuisibles nous passons nos jours et nos nuits à poursuivre des objectifs mondains (du monde), le confort physique temporel, la richesse, le luxe, les plaisirs, le nom et la renommée, le pouvoir, la position et le prestige, tous des attributs physiques et externes éphémères. Afin d’atteindre ces résultats par nos actions de karma positives ou négatives, nous, les humains individuels nous tenons à nos désirs, utilisons notre expertise développée ou nos compétences et obtenons le succès ou l'échec selon notre intellect, notre lutte, notre travail acharné, notre attachement, notre patience, notre discipline, notre compréhension, etc...Dans cet état d'esprit, ceux d'entre nous qui réussissent progressent pour en faire encore plus mais en cas d'échec nous pouvons perdre notre sens de l'équilibre et errons sans but de vie. Ne recevant pas ce que nous avions prévu, dit ou pensé, nous devenons désenchantés par la vie, nous nous sentons vaincus, renonçons à essayer et tombons dans des pratiques de karma nuisibles en nous noyant dans une grande anxiété et un désespoir inutile. En raison d'une telle angoisse spirituelle, nous n'hésiterons pas à détruire nos propres âmes en commettant un suicide ou en ruinant le reste de notre vie dans les addictions, la mauvaise compagnie ou les troubles mentaux. Mais peu importe qui fait le travail du karma dans la vie, nous nous retrouvons tous au même point de transit où notre situation est la même. C’est à dire que nous devons tous partir un jour, laissant derrière nous toutes nos possessions. Que peuvent emporter nos âmes qui quittent le corps si ce n'est notre punya fruit du karma ou notre ‘pap’ de nos mauvaises actions ? Toutes nos vies nous avons si sérieusement et si durement lutté, en réalité, pour seulement ce résultat.

Donc, sans aucun doute toutes les actions de karma que nous pouvons faire en étant dans cette forme humaine, la source de la vie elle-même : le dharma est de loin le plus grand gain que nous pouvons atteindre et conserver pour toujours. Là où il y a le Dharma il y a Paramatma Bhagavan, la Création, le Soleil, la Lune, le Gourou, la Terre, notre Âme et la vie humaine est possible. Alors et alors seulement, nous pouvons, en tant qu'humains, pratiquer quelques ou bien tous les faits et actions de karma. Mais là où il n'y a pas de dharma, rien n'existe. C'est la vérité la plus fondamentale. Parce que c'est seulement par le dharma que tous les éléments essentiels vivants sont créés. Seul dans le Dharma toute âme peut obtenir tous les éléments vivants nécessaires. Qu'il s'agisse de produire de bonnes ou de mauvaises actions de karma, obtenir la transcendance mukti-moksha ou bien la misère d'états infernaux, toute la responsabilité des résultats finaux incombe à chaque âme seule.

Tout le monde sait que les êtres humains sont des créatures dotées d'intelligence et de cerveaux aux capacités exceptionnelles. Il est impossible de trouver d’autre créature aux attributs comparables. Réfléchissons à cela. Si les êtres humains n'existaient pas dans ce royaume Terre, alors clairement, ce monde humain ne serait pas justifié ni n’aurait aucun sens du tout. En fait, cependant ce royaume Terre particulier, ou bien cet état de conscience humaine, a été créé spécialement pour l'existence et la subsistance des êtres humains. Telle est la vérité universelle. Un tel royaume extrêmement complexe et raffiné a été créé spécialement pour l'élévation et la transcendance de nos âmes très humaines. De ce point de vue, regardant la conscience humaine sur Terre parmi les royaumes infinis d'êtres vivants intelligents combien chaque âme humaine a été digne, chanceuse et importante pour les Paramatma Créateurs, ce qui peut être reconfirmé par cela ; leur création la plus unique et sans précédent du Royaume Terre. La vérité universelle est que le simple souhait et l’attente de toutes âmes soit d’être dans la joie paradisiaque durable, la paix, la félicité et obtienne si possible la moksha transcendance emplie d’omniscience. Mais dans le monde actuel la question qui devrait se poser en chacun de nous, comme ; qui et combien d'âmes ont effectivement atteint de tels niveaux de conscience dotés de ces transcendants et non-révélés ingrédients ? Ici également la considération tout aussi urgente est de savoir si le guide spirituel, la croyance, le chemin et la pratique que nous suivons confèrent ou non la libération ultime mukti-moksha. Et ici, durant sa merveilleuse et précieuse vie sur Terre le but de notre âme devient suprêmement important. Puisque le but et l'espoir de chaque être humain sur Terre est le même, la transcendance éternelle mukti-moksha, peut-il y avoir, pour tous, une voie dharma karma et pratique à suivre ? N'est-ce pas aussi une question vitale ?

À cette question, l'omniscient Mahasambodhi Dharmasangha Gourou a donné la plus grande priorité. Tout d'abord, Il a commencé par créer et ensuite par accorder le Bodhi Margadarshan Maitri Dharma unissant toutes les âmes humaines en tant qu’égales dans le dharma et a ouvert une fois de plus cet incomparable précieuse voie perdue de l'humanité depuis des millénaires. Car dharma est la seule source d’existence de tous les éléments visibles et invisibles de la création qui permet l’élévation et la transcendance des âmes. Afin d’activer ce but divin, tous les éléments vivants du monde ont été créés. C’était pour accéder librement à ce genre de cadeaux mystérieux et merveilleux que les Bhagavan Créateurs ont produit tous les éléments de vie essentiels du monde. Si ça n’avait pas été pour cette opportunité immense et infinie Bhagavan n'aurait sûrement pas dédié autant de labeur et de soin à créer ce monde humain. Et quel besoin y aurait-il eu d’avoir l'arrivée de grands Gourous ? Pourquoi entreprendre ces efforts des plus ardus pour répandre le dharma ? Pourquoi pratiquer quotidiennement les dharma actions, karma, et encourager les autres à suivre ? Qu'est-ce qui est si important dans ce dharma ? Quelle immense compassion pousse Paramatma Bhagavan vers un travail aussi complexe et phénoménal ? Malheureusement, notre âme humaine semble toujours incapable ou peu disposée à comprendre ce don divin, préférant se concentrer plutôt sur des futilités et banalités.

Au fil du temps, les humains ont vénéré comme leur ultime pratique spirituelle l'un des nombreux dharmas, coutumes religieuses, rites et rituels dominants du moment. Cela est naturel. Il est normal pour les humains de glorifier et d’élever les idées qu'ils suivent, déploient, entendent, formulent et qu’elles soient considérées comme ayant le statut le plus élevé. Mais en raison d'une insuffisante sérieuse et vraie recherche de notre part, en tant qu'humains réfléchis, la plus fondamentale des questions n'est toujours pas posée : est-ce que l’âme qui suit une de ces croyances existantes dans le monde, un de ces systèmes, coutumes du culte des ancêtres ou autres traditions, rituels, et rites parvient-elle à atteindre la libération éternelle ou la transcendance ultime ? De même, à l'exception de très rares chercheurs de vérité, la plupart des êtres humains restent dans la confusion et ne se demandent pas s'ils suivent la vraie voie du dharma. Depuis l'enfance Ils ont été formés à croire que ce que les parents et la société leur apprennent est l’entière vérité et ne doit jamais être remise en question. Aujourd'hui ce genre de fausse opinion est profondément ancrée et largement répandue dans la société humaine.

Ayant évolué avec des sentiments du cœur et mentalités (heartset mindsets) d'incompréhension, d’égoïsme, de préjugés, de « vos et mien », jeux du pouvoir, perte de foi et de confiance envers le dharma, division des sociétés, séparation des pays des groupes ethniques, par conséquent, nous les humains, avons créé d'énormes conflits mutuels et agitation. Tout cela au nom du dharma. Il est vrai que la vieillesse ne peut revenir à l'enfance, tout comme les feuilles vertes ne peuvent pas pousser d'un arbre desséché. De la même manière, les éléments essentiels vivants du vrai dharma ont été corrompus et asséchés au fil du temps en raison de changements positifs aussi bien que destructeurs dans le domaine des margapaths du dharma, les rituels, les coutumes etc.…, influençant la confiance, la foi, les valeurs et les croyances de nos âmes. Sinon il y aurait le grand bonheur, la paix et la sécurité dans le monde d’aujourd'hui, le progrès, l'unification du monde, la compréhension mutuelle et notre amitié bienveillante pour tous auraient prévalu partout.

Tout au contraire, aujourd'hui, ceux sont de grands troubles, divisions, désarroi, luttes, conflits, oppression, tyrannie, violence, discrimination et dégradation du monde naturel qui augmentent jour après jour dans ce monde. Même après tant de temps les portes de la paix n'ont été ouvertes nulle part dans ce Royaume Terre ou dans la conscience humaine. Pour cette raison le monde d'aujourd'hui cherche désespérément un vrai chemin, le margapath du vrai Dharma, la voie de la vérité, afin d’éradiquer tous ces problèmes. Il n'y a absolument aucune autre alternative. Pour nous, êtres humains, Il n'est pas mauvais de travailler dur, de faire un travail acharné, d'appliquer nos efforts et notre intelligence pour atteindre nos objectifs, ou pour acquérir des biens et appartenances matériels. Nous avons le droit et l'autorité d'essayer de gagner tout ce dont nous avons besoin. Mais c'est une énorme erreur de rester inconscient aux questions aussi cruciales que celles au sujet de notre identité personnelle, notre destin spirituel ou notre rôle dans ce monde, ne se livrant uniquement à la cupidité qui est automatiquement identifiée avec de mondaines et matérialistes acquisitions destructrices.

Pour obtenir le Dharma nous n'avons pas besoin de devenir un érudit, d'entreprendre d'immenses études dans l'enseignement supérieur, de travailler laborieusement jour et nuit, d'acquérir d'énormes capacités pour comprendre le Dharma, de faire des méditations prolongées ou des pratiques de tapasya. Pour chaque âme individuelle le gain le plus élevé du Dharma est d'être purement honnête avec soi-même ; avoir confiance en nous-mêmes et être satisfait de tout ce que nous sommes capable d’atteindre, étudier, peu importe combien nous pouvons méditer, adorer, prier et pratiquer, le tout selon notre propre capacité avec laquelle nous proférons de joyeux remerciements aux Paramatma. C’est suffisant pour nous qui marchons sur la voie-marga du Dharma de ressentir une sereine révérence et gratitude illimitée qui coulent du fond de notre cœur envers notre propre Gourou et nos Gourous, d’accomplir notre puja (culte) basique et notre prière d’adoration au quotidien, de faire notre propre mala-jap basique et méditation, récitant nos mantras, tout en s’imprégnant des précieuses paroles et instructions de Gourou dans une foi et un bonheur inébranlable.

Ne faisons pas nos actions quotidiennes de karma seulement dans l'espoir de gagner des biens matériels qui à notre départ de ce monde humain n’apporteront rien à notre âme si ce n’est douleurs et tourment. De notre conscience la plus profonde, préservons-nous du temps chaque jour pour nous immerger dans le contact divin de Gourou. C'est notre privilège sans précédent et notre devoir envers nous-mêmes ainsi qu'envers nos Créateurs les Paramatma. Permettons-nous de nous accorder notre propre temps sacré dévoué uniquement aux prières communicant avec Gourou et tous les Paramatma, en pratiquant la voie-marga du dharma le suprême tout libérateur, tout élévateur et ascendant. Chacun de nous a le droit à un tel temps privé. Et dans l’amour et la compassion infinis de Paramatma s’y trouve définitivement, pour nous à gagner, l’étonnant mystère de la transcendance moksha.

Parmi la myriade de bourgeons humains en fleurs sur l'arbre géant du monde il est difficile pour tous d'atteindre le stade final de la fructification du dharma karma. Tout comme dans la nature il y a des raisons particulières pour lesquelles, parmi les nombreuses fleurs qui fleurissent sur un arbre, seules certaines porteront des fruits. Tout d'abord, certaines fleurs ne peuvent pas porter de fruits car elles sont devenues de la nourriture pour les vers. Ou parce qu'elles tombent à cause de la tempête et du vent, du soleil et de la pluie et sont détruits avant d’atteindre la fructification. Ensuite, il existe certains types de fleurs qui n'ont pas les conditions nécessaires pour porter des fruits. Mais sur le géant arbre mondial de l'humanité les raisons de l’échec de ne pas obtenir le fruit du karma du dharma sont très différentes. Premièrement, certains d'entre nous sont sous le contrôle d'âmes corrompues et malveillantes auxquelles nous en sommes venus à faire confiance et à obéir. Ou bien nous devenons esclave des émotions, de l'égoïsme, la colère, l'avidité égocentrique etc..., au point de manquer la route du dharma karma de vie. Ou, abuser de nos connaissances et savoir-faire en des pratiques superstitieuses telles que valoriser notre égocentrisme, se mêler aux esprits fantômes, ou de pratiquer le culte des ancêtres avec des offrandes de nourriture pour appeler les âmes des ancêtres afin de travailler pour nous, etc... Ou bien être sous le contrôle de ceux qui répandent des illusions et des non-vérités, qui démontrent et transmettent des mensonges au nom du Dharma. Ou bien prenant la forme d'un Gourou du dharma alors que ne connaissant pas de première main les essentiels surnaturels du dharma, ne les voyant pas avec le cœur, mais plutôt perdant notre sagesse du dharma en s'appuyant sur les explications verbales et non fondées des autres et en suivant leurs analyses basées sur des hypothèses ou suppositions.

En fait, afin de nous livrer uniquement à des questions de plaisirs ou de divertissements momentanés, n’ayant pas confiance en l'existence du Paramatma Dharma mais ayant la foi en la valeur monétaire, traitant les sciences physiques et le physique, la preuve matérielle comme suprême, nos âmes humaines ne peuvent pas atteindre l'élévation ou l’éternelle transcendance moksha. C’est évident, parce que nous nous sommes éloignés du véritable margapath du mukti-moksha dharma. Un niveau de réflexion plus élevé est nécessaire pour que notre transformation humaine ait lieu ; compter sur nos mentals limités et égoïstes ne suffit pas. Il est important de créer en nous un état de conscience qui cherche constamment à bénéficier au monde entier et à toutes les âmes. Pour cela nous devons d'abord laisser notre propre âme devenir, aussi illimité et incluant le tout, comme le ciel. Pendant longtemps il y a eu dans le monde de grands saints, des personnalités éminentes, des penseurs, des philosophes et des intellectuels avec un sens des responsabilités qui ont essayé d'aider uniquement des groupes spécifiques ou des races en se concentrant uniquement sur leur propre ethnicité, société, ancêtres ou clan, groupe ou majorité, région, nation ou dénominations religieuses. Les conséquences de ces états d’esprit limités, et enfermant sont clairement visibles dans le monde d'aujourd'hui. Conflit profond, discrimination d’une myriade de problèmes, hostilité, haine, mécontentement, perversion, colère, meurtre, terreur et violence sont tous en augmentation chez les individus, les villages, les sociétés, les villes et les nations. Bref, de tels efforts restreints ou exclusifs ne peuvent pas réunir toutes les âmes dans l'unification. En raison de la faiblesse de l’humanité à vraiment réaliser le dharma ou à aider les autres à comprendre correctement le dharma, il y a eu une tendance croissante dans le monde à comparer le dharma avec des sphères aussi étroites et circonscrites que les sciences matérielles telle que la physique, les valeurs sociopolitiques ou traditionnelles. De cette manière, l’essence vivante de Paramatma Dharma est mise à mal et même son importance est remise en question. Des états d’esprit délirants surgissent avec des pensées telles que : comme quoi le Dharma n’a rien de spécial, qu’Ils sont tous identiques, quelle est la différence ? Pourquoi devrais-je faire le dharma ? Qu’y a-t-il en lui pour moi ? Qu'y a-t-il à y gagner ? Quelle est sa valeur réelle ? Etc... De telles attitudes qui grandissent dans l'esprit des gens génèrent de la méfiance, de l'incertitude et de la confusion, créant pour nous un monde illusoire bien éloigné des préoccupations fondamentales actuelles de : comment vivre notre vie spirituelle pleinement. De cette manière incertaine, les gens ont été éloigné de l'immense confiance en Paramatma Dharma, réduisant les principes fondamentaux de la profonde révérence, de la gratitude, de la foi, de la dévotion et de la confidence joyeuse.

Pour tout le monde aujourd'hui il est devenu clair à quel point notre société humaine a été pervertie par un un tel vicieux, critique et dangereux déclin spirituel. Nous, dans le monde, avons entretenu de mauvaises habitudes en ignorant les gens qui font des choses merveilleuses pour les autres et encore avons encourager les autres à faire de même ; ignorant les généreux contributeurs proactifs tout en traînant les pieds dans l'inertie, ou pire, en interférant et les opposant par des actions négatives. Les groupes d'opposition se développent de cette manière et surpassent en nombre ceux qui travaillent pour l'élévation universelle. Ce sont des moments très difficiles pour les DharmaGourous et les individus pratiquant des actions de karma quotidiennement tout en encourageant les autres à travailler ensemble pour l'élévation de tous les êtres vivants, pour le bénéfice de tous, pour l’augmentation du contentement et de la sérénité du village à la société , du pays au monde entier, recherchant la paix dans le monde avec une transcendance mukti-moksha égale pour toutes les âmes, travaillant toujours pour le bien des autres, ne blessant aucune créature, cherchant un changement ultime dans le comportement humain, inspirant les humains à adopter la vraie conscience et pratiques du dharma, effectuant toujours des actions de karma qui élèvent. De cette manière, aujourd’hui lorsque nous enseignons aux enfants des normes et des pratiques qui sont très éloignées du véritable guide margapath du dharma, nous conduisons en fait nos jeunes et les générations futures inexorablement vers le bas sur la voie de l'autodestruction.

Tant que le conflit persiste au sein et entre les nombreuses traditions dharmiques dans le monde d’aujourd'hui, il ne peut pas y avoir la chance de plus hautes et plus élevés issues. Les conflits sont communs et naturellement répandus dans le monde entier, en particulier dans les domaines comme la pauvreté, l'éducation, la santé, la politique, le pays, la terre, les frontières, l'ethnicité, la classe, le sexe, la position, le pouvoir, la science ou l'industrie. Des problèmes litigieux mènent à l’insatisfaction mutuelle et aboutissent à des querelles, incompréhensions, discrimination, hostilité, haine, oppression, combats ou guerres, etc.…En fin de compte, un tel abandon du Paramatma Dharma laisse de profondes blessures dans l'histoire humaine, provoquant la destruction de la Création, c'est-à-dire l'anéantissement de l'âme. Où une personne refuse d'essayer de comprendre ce que l'autre dit, et que la troisième ne voit ni le premier ni le deuxième point de vue. Quand personne ne croit personne d'autre, lorsque nous, les humains, abusons de notre pouvoir, de notre autorité ou de notre avantage majoritaire pour supprimer les personnes moins compétentes, pour brutaliser les minorités plus faibles dans de nombreuses parties du monde avec la conviction que la force est juste, alors il est possible que les erreurs du passé de l'histoire humaine se répètent encore à l'avenir. Comme le monde évolue fermement dans cette direction, nous, les humains dérivant dans ce douloureux tourbillon, en sommes venus à adopter des normes et des moyens terrifiants qui mènent à l'extinction de l'âme de nos propres enfants et progéniture.

La capacité pour réaliser l'essentiel du Paramatma Dharma n'est pas seulement confinée à certains Dharma Gourou, Sadhu Saint, Yogi, Tapasvi-Meditateur ou âme pieuse ; au contraire n’importe qui et tous peuvent atteindre le refuge de Paramatma, sa bénédiction, sa miséricorde et une confiance profondément enracinée. N'importe qui, même ceux d'entre nous qui n'ont pas réalisé le dharma ni acquis aucune connaissance spirituelle. Nous pouvons recevoir de telles récompenses éternelles ultimes par la force d'immenses punya, fruit du karma, lorsque semblable au ciel, nous élargissons notre âme dans l’immensité qui inclut le tout, remplie d'une conscience maitribhav de l'amitié aimante pour tous les êtres vivants qu'ils soient pauvres ou riches, misérables, handicapés, éduqués, célèbres, intellectuels, philosophes, enfants, jeunes ou anciens, homosexuels, médecins, fermiers, scientifiques, intouchables, membres de tribu, mendiants, hommes d'affaires, squatters ou politiciens. Vraiment, tous et chacun de nous peut être béni de marcher sur le chemin vers la félicité éternelle. Dans le Dharma comme toutes nos âmes sont traitées comme égales il n'y a ni division ni préjugé. Que nous soyons bons ou mauvais cela ne fait aucune différence dans le dharma. Le regard de Paramatma Dharma est totalement impartial, voyant le juste et l’injuste, le sage et l’ignorant, le riche et le pauvre, l’innocent et le coupable, la femmes et l’homme, les classes supérieures et inférieures, noir et blanc, tous dans la même lumière. Il n'y a de discrimination envers personne. Mais la relation intime entre Paramatma et les âmes humaines est conditionnée par le sentiment du cœur (heartset) animant chaque âme comme  la conscience de la toute aimante convivialité ou bien l’avidité égocentrique, l’immense révérence pour le dharma ou le mépris désinvolte, la confiance profonde remplie de foi, de gratitude, de dévotion et de joie ou la suspicion sceptique remplie d'arrogance et d'incrédulité. Chacun de nous avec un édifiant sentiment amicalement aimant et respectueux envers tous les êtres vivants et pour le monde entier, un cœur capable de compréhension mutuelle, de réconciliation et de non-discrimination acquiert automatiquement la puissante capacité d'embrasser l'essence vivante de Paramatma Dharma.

Sans la plus profonde révérence pour Paramatma Bhagawan, le Dharmasangha Gourou et le Dharma, sans une confiance sincère sans borne, sans dévotion, un esprit de service fondamental et le maitribhav de l'amitié toute aimante envers tous les êtres vivants, sans la pureté de la nourriture inaltérée, sans le respect pour l’immaculé margapath du dharma, nous ne pouvons pas atteindre une immersion totale dans les réalités vivantes de la nature du dharma. Pas même le plus grand Gourou du Dharma ne peut atteindre la libération-ascension mukti-moksha, ni même un penseur de renommée mondiale, un philosophe, un scientifique, un artiste, un athlète, la personne la plus riche du monde ou le plus puissant être influençant du monde, ni même celui qui a été toute sa vie dans le renoncement, en méditation tapasya, qui est hautement érudit dans le dharma, qui livre des discours convaincants, même celui qui accorde gentillesse désintéressée, amour, compassion en faisant du service social, ne peut atteindre automatiquement la transcendance. Le blocage se produit si, de ses recoins les plus profonds, le cœur ne déborde pas de la plus profonde admiration, révérence et joyeuse gratitude envers Paramatma, Gourou et Dharma. Chaque et toutes œuvres charitables ne sont suffisantes uniquement pour des objectifs du monde, mondain, mais pas pour le spirituel ou le punya, fruit du karma, du dharma. D'un autre côté, une fois que ces éléments essentiels jailliront des plus profondes profondeurs de notre cœur même l'âme incroyablement ordinaire prise dans la plus misérable des circonstances difficiles sera inondée de la bénédiction de Paramatma Bhagavan et élevée. Et cela est dû à l’immensité du punya fruit du karma, pureté et innocence de cette âme.

Afin de perfectionner et d’élever le bien et le mal, les bonnes et les mauvaises politiques, les règles et réglementations existantes Dharmasangha Gourou s'est incarné afin d’examiner toutes ces questions et d’effectuer la libération en déplaçant toute la décadence, la dégénérescence, les discordes, les abus, les superstitions du monde vers la lumière du dharma et de la vérité. Dans la vie quotidienne, nous, êtres humains, visons à atteindre divers objectifs en fonction de nos croyances ou de nos intérêts. Qu’ils soient grands ou petits, combien de luttes sont nécessaire pour atteindre l’ objectif particulier, combien de travail acharné, constance, coopération, volonté ou intelligence ? Nous accordons tant de soin, tant de souci, d'inquiétude et d'ingéniosité pour atteindre nos objectifs ! Cela s'applique pratiquement à chacun de nous ! Prenez par exemple un médecin au service de son entourage qui souhaite devenir un grand médecin ou un chirurgien célèbre, un étudiant qui souhaite devenir un scientifique de renommé en faisant des recherches de première ligne pour le bien-être des êtres humains, de jeunes parents qui travaillent dur pour élever et éduquer leurs enfants et épargner tous leurs revenus pour les aider à entrer dans la ou les meilleures universités, un politicien qui souhaite devenir un grand, brillant et puissant dirigeant, un artiste avoir une renommée mondiale, le sportif devenir un champion, un homme d'affaires devenir milliardaire, etc...Ils luttent quotidiennement, visant tous les buts et les objectifs de leurs rêves.

Mais nous, les humains, considérons rarement que notre précieuse vie humaine limitée est due à l’amour et à la miséricorde de Bhagavan qui a effectué l’entrée de notre âme dans ce monde afin de provoquer notre naissance. Et grâce à ce rare grand trésor d'une vie humaine, il est maintenant possible pour chacun de nous d’effectuer joyeusement toutes ces activités de karma afin d’atteindre nos objectifs respectifs. Chacun de nous aurait dû garder ces considérations et ces pensées sacrées auprès de son cœur. Ne pas le faire nous a conduit à la dangereuse aliénation de cette conscience qui a progressivement éloigné nos âmes humaines de Paramatma. Revenons en arrière et remontons à nos tous débuts jusqu'à la source de vie elle-même. La vie aurait-elle été possible du tout s'il n'y avait pas de monde créé, pas de soleil, pas d'eau, pas de sol, pas de plantes, pas de minéraux, pas d'oxygène dans l'air pour soutenir la vie ? Même, considérons-nous la merveilleuse et mystérieuse vérité que la vie n'est possible que grâce à l'existence et à la corrélation de tous ces incroyables et miraculeux éléments basiques ? De nos jours il semble que nous, les êtres humains, accordons peu d'attention à ces questions fondamentales importantes. Peu d'entre nous considèrent le fait que la vie en tant qu'humain est extraordinaire, rare, limitée et précieuse. Lorsque nous fixons nos esprits seulement sur des actions, karma, mondaines (du monde) afin d’obtenir des gains matériels convaincus qu'ils sont les principaux objectifs de notre vie, alors il n’y a aucune chance ou de temps pour l’important et vrai but de notre séjour ici en tant qu'être humain qui est la vie éternelle, peu importe combien nous souhaiterions une vie heureuse au-delà de la mort physique, une vie de l’âme. Il est impossible d 'obtenir la guidance du margapath du Dharma autrement.

Hormis les actions, karma, physiques matérialistes il y a les âmes pures, venant de nombreux différents chemins de vie et milieux spirituels, qui répondent à l’appel intérieur de se détacher des attachements de ce monde, qui entreprennent renoncement et solitude pour consacrer leur vie au dharma, à la prière ou à la méditation. En contraste, l'engagement des autres âmes dans le dharma peut ne pas être en réponse à des appels intérieurs pour une dévotion totale mais en réponse aux pressions des circonstances du monde, en réponse aux attirances matérielles intéressées de notre propre cupidité et de la cupidité de nos supérieurs, pour prendre le contrôle sur les autres, pour exploiter la confiance, pour gagner sécurité et confort, pour satisfaire les indulgences privées, pour gagner la richesse et le prestige ou simplement pour passer le temps etc...tout cela au nom de divinités et dharma. Dans le monde du Dharma, c'est de cette manière que nos actions de karma, y compris nos choix, déterminent le destin de notre âme : bon ou mauvais, succès ou échec, paradis ou enfer, immortalité ou destruction, félicité sans fin ou chagrin éternel, omniscience ou ignorance, la conscience de Paramatma ou les états fantomatiques pitoyables de l'être. La responsabilité du statut final de notre âme est uniquement et entièrement la nôtre. Ici, chacun de nous choisit et suit son chemin individuel, consciemment créé par lui-même.

D'un autre côté, à long terme, tout en faisant diverses activités pour notre simple survie dans le monde, notre terrain de karma est devenu une arène de compétitions pour les humains. Il est vraiment juste de dire qu’aujourd’hui, directement et indirectement, la rivalité et les luttes entre les humains sont en cours dans tous les domaines. Autant que nous le pouvons, nous, les humains, courons délibérément en avant pour gagner nom, prestige, respect, position élevée, richesse, propriété, renommée et confort. Nous passons tout notre temps de veille dans l'attente et l'espoir, visant une seule et même chose : acquérir le meilleur, et le plus, que ce soit dans le domaine de la science, de la technologie, du commerce, de la politique ou dans tout autre domaine de notre karma action.

Vu sous cet angle, même notre sphère spirituelle n'a pas pu se libérer du venin de la compétition. Aujourd’hui nous pouvons observer de tels états, d'esprit et de cœur, autodestructeurs engendrés au nom du dharma. En conséquence, la vision du monde de « ceci et cela », « le mien ou le leur » s'est considérablement développée. Ce dangereux état d'être est la cause de la destruction de Paramatma Dharma. Car le Dharma n'est pas quelque chose à gagner par la compétition ou la rivalité comme dans les sphères matérielles d’actions de karma dans le monde. Il ne peut être obtenu que par nous-mêmes, seul, de l'intérieur, lorsque nous demeurons dans le vrai chemin du Margadarshan avec constance et sérieux. Il ne sert à rien d'acquérir des pouvoirs externes scientifiques, politiques ou économiques. Même le plus ordinaire laïc, si il suit le vrai margapath du dharma avec bienveillance pour le bien de tous les êtres vivants, avec un sentiment de confiance, foi et dévotion envers Paramatma cela lui sera absolument suffisant pour obtenir le vrai dharma. Mais il est inapproprié et très nocif de restreindre le dharma délibérément ou inconsciemment à des fins politiques, commerciales, d'ethnicité, de société, de culture, de science, ou bien d'analyser et d'expliquer le dharma à travers ce genre de visions du monde et de concepts aussi myopes que limitants. Car le Dharma est vaste comme le ciel, la terre ou le soleil ; il vit au plus haut niveau de l'autorité suprême en tant que créateur du monde, portant la responsabilité de tous les sujets vivants. Il n'y a pas un seul sujet sur Terre dont le dharma n'ait pas conscient. Le Dharma est la seule suprême réalité vivante qui est emplie de la connaissance omnisciente qui propage le margadarshan la voie guide (pathguidance) pour prendre la forme unitaire comme une âme, une conscience, un but, un monde, une famille, un humain, une société, une ethnicité et un Dharma.

Dans l’arène de la loterie de la Terre, sol du karma , beaucoup d’entre nous, travaillant sur nos karma actions quotidiennes se retrouvent en rivalité et en compétition les uns avec les autres. Dans tous les chemins de vie nous avons tendance à avoir peur de perdre notre intérêt personnel, nos gains matériels, notre avancement, notre honneur, notre dignité, notre nom, notre renommée, notre statut ou notre position. Dans un tel environnement égocentrique sous haute pression il est naturellement très difficile pour les humains désintéressés profondément immergés uniquement dans le Dharma de consacrer leur corps, leur cœur, leur esprit et leur âme à des actions et des actes sincères du dharma karma pour le bénéfice de tous les êtres vivants, de grandir et s'épanouir dans le monde. Il est particulièrement difficile de libérer la lumière du dharma maitribhav quand une telle compétition menée par la peur existe aujourd'hui, aussi dans la sphère même du dharma lui-même où certaines âmes pleinement engagées dans des opérations secrètes et manifestes travaillent très énergiquement pour détruire ce qu'elles craignent être de la compétition. Même si elles sont pleinement conscientes du bien et du mal, de savoir s'ils pratiquent de vrai ou nuisibles actions de karma, elles perdent du temps, de l'énergie et des ressources en vain à essayer d'éradiquer ou de dissimuler la vérité avec leur total égocentrisme, leur comportement d’auto-nuisance entièrement destructrice. De telles tendances sont tristement répandues dans le monde entier. Mais ce comportement guidé par la peur est typique de l’égoïsme égocentré de l’humanité, où nous avons peur de changer vers le positif parce que nous nous sentons plus à l’aise en restant dans notre ancien habituel statu quo. Nous ne voyons pas que ce genre de déni nous trompe et nous fait du mal, il corrompt notre jugement et fait oublier à notre esprit les simples vérités des réalités universelles du dharma, et nous met dans l’impossibilité de voir comment nous tombons loin de la véritable compassion universelle, du soutien et de l’ascension collective.

Le but fondamental de cette merveilleuse création, ainsi que du cadeau de vie totalement mystérieux, ne se limite pas juste à permettre à toutes les âmes avec punya karmafruit de naître dans leur corps physique temporaire, pour vivre leur vie extérieurement puis de mourir. Mais c'est de nous réintroduire, nous les humains, dans le rayonnant tout positif, tout aimant et heureux de Paramatma Dharma qui nous guide vers un bonheur durable dans l’éternelle transcendance. À l'heure actuelle ici sur Terre, malheureusement nous, les humains, avons été incapables de réaliser cette réalité longtemps oubliée mais sûrement la plus importante en termes cosmiques et intemporels. Nous avons traité le Gourou et le dharma comme quelque chose de peu de valeur, sans aucun bénéfice pour nos préoccupations premières de ce monde. Mais sommes-nous capables d'évaluer l'une des vraies réalités comme le ciel, la terre, le soleil et la lune dans des environnements sociopolitiques qui n’estiment les sources basiques des réalités vivantes de la Création seulement en termes de notre incomplète connaissance du monde apprise de nos sciences, traditions et institutions faites par l’homme ? Le Dharma en Lui-même est infini, illimité et omniprésent. Il est enraciné en tous mystères de la Création comme dans la nature vivante de notre âme et de Paramatma. Cela signifie que c’est la science très cosmique du Dharma qui est sans fin, englobant tout, complet et éternel est de loin, de loin, plus grande que toutes nos pensées et sciences créées de l’homme. Que peuvent les humains voir réellement du dharma qui englobe un espace aussi colossal que l'univers ? Vu de toutes les sphères de nos activités quotidiennes une telle myopie n'a rien d'étonnant. Ce que nous pouvons percevoir et percevons est plus petit que les plus petits points du Dharma. Tout comme une fourmi qui regarde une colline et voit un univers sans limites. Telle est l'échelle ! Même si cette fourmi souhaite comprendre et connaître la structure, la zone, la forme ou la formation de la colline, etc... par nature, une telle compréhension est au-delà de sa capacité. De même, étant dans une forme humaine, il nous est impossible de comprendre cette massive Création de notre univers. Nous n'avons pas la capacité de percevoir sa réalité avec des yeux humains car cette structure, étant infinie, est au-delà de notre échelle. Pour une telle compréhension nous devons atteindre la perspective de Paramatma. Par conséquent il n'est pas seulement inapproprié mais inutile pour les humains de partager leurs propres opinions, sciemment ou inconsciemment, sur la base de suppositions ou d'imagination.

Tout d'abord nous, les humains, n'avons pas même compris les lignes directrices de base de la voie du dharma margadarshan que nous devons suivre. Alors, comment pouvons-nous connaître le mystère de la création du monde entier ? Ce n'est pas une question ordinaire ou un sujet lié aux préoccupations humaines avec les problèmes de la vie quotidienne. Dans le dharma tout cela est simplement un effort inutile. Parce qu'il n'y a pas d'autre option que celle de se perdre à jamais. Ces sujets seront progressivement compris intérieurement, par nous humains, durant notre processus en suivant le dharma. Mais ces sujets sont-ils cruciaux à connaître afin que notre âme humaine obtienne la transcendance moksha? Paramatma Dharma ne dit pas cela. Il n'est pas dit qu'une telle connaissance est essentielle pour que l'âme obtienne la libération éternelle mukti-moksha. Un tel questionnement et une telle quête sont des questions distinctes / sans rapport. Mais il est tout à fait naturel car nous, les humains, avons beaucoup de curiosité à vouloir tout savoir et tout comprendre.

Dharmasangha Gourou dit de ses mots emplis de nectar :

«En suivant Paramatma Bhagawan, et en demeurant dans Leur continuel amour, miséricorde et bénédiction cela peut être tout à fait suffisant pour que l’âme obtienne la transcendance moksha. Rien de plus n’est nécessaire au-delà de cela. Nous, les humains, devrions savoir sans l’ombre d’un doute que les âmes sont nées dans ce monde terrestre avec une conscience humaine uniquement afin d’obtenir ces essentiels de Paramatma Bhagavan, et rien d'autre».

À long terme, toute âme humaine ne faisant pas confiance à la réalité vivante de notre Paramatma Dharma semblable au soleil ne peut survivre dans l'éternité. Pour les âmes incapables de faire confiance, la vie dans ce royaume du dharma sur Terre de la conscience humaine n'a aucun sens. D'un autre côté, les âmes qui font confiance et demeurent dans le vrai Dharma, se réveillant lentement dans l'immense importance du monde créé de Paramatma, atteindront leur place avec tous les Paramatma dans le Svarga Céleste (heaven /paradis). Telle est la divine vérité. Et il n'y a pas de meilleur ou de pire dans le Dharma, de trop ou de trop petit; car a chacun est donné l’égale même chance. Tant que nous ne renonçons à penser de manière aussi restrictive et de façon mondaine, combien de temps resterons-nous noyés dans des pensées mesquines comme : «C’est ce chemin, pas ce chemin» «Non cela n’a pas eu lieu, cela est arrivé» «Celui-ci l’a bien fait, celui-là l’a mal fait», «Cette race, (est meilleure que) cette race», «Ce dharma (est meilleur que) ce dharma», «Ce pays (est meilleur que) ce pays», etc. ? Dans tous les domaines de l’activité humaine ce genre de jugements de comparaison, générés par la fierté du soi, l’orgueil personnel (ahamta), en ne voyant seulement le sien comme étant « bien ou meilleur » sont une énorme perte de notre précieux temps humain.

Au lieu de cela, pourquoi ne pas nous élever au-dessus de tout ça, libérant nos âmes de nos petites pensées pour s'ouvrir comme le ciel, pour rayonner de luminosité comme le soleil? Empli du maitribhav désintéressé de l’amitié aimante, comme une seule famille dans un seul monde intégrant l’amour et l’attention mutuelle, avec la Terre comme notre seul foyer collectif, sur une seule Paramatma Margadarshan Voie Guide (path guidance), maintenant allons de l’avant avec un état d'esprit si élevé et un cœur empli de paix collective et de félicité sans fin! En réfléchissant maintenant sérieusement dans ce sens, comment notre âme peut-elle atteindre la transcendance ? Quelle est la voie-guide (path guidance) que nous devrions commencer à suivre par nous-mêmes et par nos propres moyens ? Ce sera pour notre plus grand bénéfice de passer du temps à le découvrir. En accordant une attention particulière à tous ces événements malheureux qui se sont produits dans le monde, le Dharmasangha Gourou de Ses propres mots emplis de nectar ancrés dans le Bodhi Margadarshan Maitri Dharma universel, a accordé pour la première fois une guidance spécifique à tous les fidèles de la sangha, en général, qui vivant dans tous les coins du monde souhaitent faire quotidiennement les pratiques du karma mondain-spirituel même dans une vie séculière mondaine . Pour atteindre la transcendance mukti-moksha, il n'est pas impératif d'avoir des réunions de darshan directes avec n'importe quel dharmaGourou ou Paramatma. Si nous croyons vraiment en Paramatma depuis les recoins des plus profonds de notre cœur, que nous vivions dans le monde proche ou loin du Gourou physique, si nous demeurons vraiment dans la véritable voie-guide du margadarshan alors l'objectif de toute la longue durée vie de notre âme sera atteint. Il n'y a pas de doute à ce sujet. Pour tous les citoyens ordinaires du monde, voici les lignes directrices de Maitri. Elles ont été distribuées pour la première fois le dimanche 20 janvier 2019, et sont données ci-dessous.

Inclinant nos têtes devant les doux pieds de lotus du plus glorieux et omniscient Mahasambodhi Dharmasangha Gourou, étant pour toujours dans Son refuge en total abandon de soi, empli de révérence infinie et de joie, confiance, foi, dévotion, espoir et de confidence profondément enracinée, nous les dévots et fidèles de la sangha, dans une gratitude infinie, joignons les paumes en offrant des prosternations (pranam) sans fin au Gourou.

Nous nous inclinons aux doux pieds de lotus du donneur de joie Mahasambodhi Dharmasangha Gourou doté d'une bienveillance incomparable, enraciné dans les lois, les règles et les règlements de Bodhi Margadarshan Maitri Dharma, brillant de l'immortelle Lumière de la sagesse de Bhagawanmarga, MargaGourou et Gouroumarga, toujours prêt à protéger et à élever dans mukti-moksha les innombrables êtres vivants, le monde et la civilisation humaine, qui aliénés du vrai Dharma et du Gourou errant depuis des siècles dans le tourbillon de fausses règles et principes de dharma sont arrivés au point de l'autodestruction .

A tous les glorieux Bhagavan Paramatma Gourous se manifestant magnifiquement dans le plus haut des royaumes célestes, offrant d'innombrables fleurs, du fond du cœur nous nous inclinons sans cesse. Nous inclinant sans fin devant les tous glorieux Marga Gourous et Gouroumarga Gourous résidant dans les vingt et un Royaumes, nous offrons notre complet don de soi, prenant refuge dans une profonde révérence pleine de gratitude.

Les plus glorieuses immortelles instructions du Dharma de Mahasambodhi Dharmasangha sur la conduite, le comportement et la façon dont nous devons vivre cette vie , doivent être suivies par les dévots et les fidèles de la sangha tout au long de la vie jusqu'au dernier souffle. Elles devraient être absorbées dans le cœur et pratiquées en toute conscience et le corps en profonde révérence. Pour les dévots les directives ci-dessous sont les Préceptes importants du Dharma Shila ou « règles de conduite » notre « façon de vivre ». Après être entrés dans le Maitri Dharma et avoir pris forme en tant que sangha, nous devrons comprendre et maîtriser ces instructions pour le bonheur et le bien-être de tous les êtres vivants y compris soi-même et nous les pratiquerons sans faillir.

Dans Bodhi Margadarshan Maitri Dharma l'existence humaine se compose seulement d’une Famille Humaine, et non de diverses races ou castes. Nous nous conformons aux lois de Maitri Dharma qui n’ont pas le moindre soupçon, bhavana, sentiment, pensée ou notion qui cause le moindre biais ou discrimination.

Respectant toujours les règles du Maitri Dharma, nous avons la pleine confiance et la pleine confidence que lorsque les liens du mariage seront entièrement et uniquement enracinés dans les règles du Maitri Dharma la vie humaine sera remplie de bonheur et de joie.

En Maitri, commençant avec la sagesse du Maitri Dharma, les hommes et les femmes sont totalement égaux dans la connaissance du dharma, incluant la sagesse de la conduite de vie et comment se comporter tout au long de la vie. Sur la base de cette égalité, le mariage joue un rôle positif très important en diffusant le vrai dharma marga dans la société humaine.

1. Le jour de mariage n'est vraiment complet que lorsque les deux familles de la mariée et du marié respectent les règles du Maitri Dharma, en accord et en pleine coopération entre les deux familles. Maitri Dharma ne reconnaît que les mariages conclus dans une telle Maitri communion. Selon les règles du Maitri Dharma, les hommes et les femmes ne se marient qu'une seule fois. Un deuxième mariage est strictement interdit. Sauf dans les circonstances imprévisibles: seulement si l'un des partenaires est décédé ou s'est éloigné pour le bien (où la séparation est inévitable et effectuée dans des termes affectueux sans blesser personne dans l'une ou l'autre famille).

2. Il y a eu un certain préjugé ou une idée fausse dans le monde comme quoi les femmes ne peuvent pas être meilleures que les hommes. Transformant cette idée erronée, en fait les femmes peuvent être les plus grandes. Et il en est ainsi. Les lois du Dharma ne permettent pas le manque de respect envers les femmes ou de les porter en moindre estime. Nous devons tous adopter et diffuser la vision du monde dharmique correcte où les hommes et les femmes partagent un égal honneur, respect et profonde estime. De Ses paroles immortelles, Gourou dit que Paramatma Bhagavan a donné ces nobles directives pour tous les peuples afin qu’ils cultivent des états d’être, d’esprit et de cœur, élevés afin d’obtenir le dharma punya (karmafruit dharmique), afin de gagner Gourou-labh (fusionner dans Gourou), car mukti-moksha (transcendance et ascension) n'est possible que pour ceux qui traitent tous les hommes et toutes les femmes avec un respect total et une confiance égale.

3. Non seulement engagés dans des activités de karma comme la méditation mala ou les prières, les pujas pour le mariage, les funérailles, la paix mondiale, pour réduire les obstacles etc., mais à chaque instant de la vie, chaque fois que possible soit en marchant, assis, mangeant avec la famille et amis, nous devons renoncer complètement à toutes activités de karma qui réduisent le Dharmapunya telles que dire inutilement ce qui nous vient à l'esprit, se moquer, provoquer, flirter, rire excessivement, trop se concentrer sur les affaires ou le divertissement du monde, etc...

4. Inviter la famille, le village et la communauté au dharma en allumant leur dharma-coeur avec des vérités inspirantes telles que l'égalité universelle, la protection de tous les êtres vivants y compris les animaux, la consommation de nourriture pure et lorsque cela est justifié apporter les enseignements de Gourou, de Ses paroles divines.

5. Renonçant à tout égocentrisme, avancer en demeurant toujours dans des pensées élevées emplies de tout-Maitribhav uniquement pour le bonheur et le bien-être du monde et la libération de tous les êtres vivants.

6. Les innombrables esprits errants perdus de nos défunts ancêtres et de héros qui, sans le savoir, ont été piégés pendant des millénaires en tant qu'objets de culte devraient être maintenant libérés. Puissent ils être enfin libérés de notre monde humain, puissent-ils atteindre leur paix et ne plus compromettre notre chemin du Dharma.

7. Au lieu de s’attarder sur le passé, de regretter des actes fautifs commis sciemment ou inconsciemment, étant maintenant devenu un fidèle de Maitri Sangha demeurant dans les plus hautes Lois du Dharma, nous devons abandonner notre passé et, dans les jours à venir, chercher profondément comment nos pratiques du Dharma peuvent s'approfondir pour le bien-être et le bonheur de tous les êtres vivants.

8. Lorsque absorbés dans la méditation, étudiant la Maitri sagesse, pratiquant la mala méditation en état Maitri de sérénité et de paix, nous devons rester silencieux tout au long, sans parler ni bavarder.

9. Renonçant aux pensées négatives, discours négatifs, colère, rage, haine, envie, arrogance ou moquerie, reprenant le serein Maitri bhavana (sentiment du cœur) de l'amitié aimante universelle et unitaire, nous devons toujours rester solidaire, étant conscient et attentif.

10. A chaque instant en présence des Gourous (Sanyasi et Matma Gouroumarga), debout ou assis, marchant, discutant, mangeant, etc., rester dans un état de sérénité et de paix.

11. Étant devenu un membre proactif de la sangha sur le chemin du Maitri Dharma, étant inébranlables, stables dans la vérité en tout temps, nous devons établir la paix en inspirant les autres à travers nos façons transformées en de Maitri comportement, en commençant par la maison, village, ville, pays, tout en progressant vers notre société humaine mondiale.

12. Nous devons progressivement guider le village, la ville et la société, nous dirigeant doucement vers le Vrai Marga, la Vraie Voie, loin d’anciennes et révolues superstitions enracinées que nous avons chéries dans une foi aveugle jusqu'à ce jour.

13. En matière de race, de dharma, de société, de pays, de religion ou de croyance, ne jamais utiliser de mots ou dire des choses qui créent séparation, préjugé, discrimination ou divergences d’opinion.

14. Considérer, traiter ou utiliser Maitri Dharma à la manière politique est un sérieux méfait adharmique. Le Dharma étant neutre et totalement impartial dans le monde ne s'engage qu'au bienfait de tous, et équitablement.

15. Ne pas croire aveuglément ou faire confiance aux courants ou aux opportunités du monde. D’abord, nous devons nous-mêmes les examiner pour les comprendre et s'ils nuisent au Dharma ou à nous-mêmes, les éviter immédiatement.

16. Si les membres de la famille entreprennent des activités qui vont à l'encontre du vrai Dharma, rester ferme et résolu sur le Vrai Margapath sans vaciller quelle que soit la difficulté qui peut survenir; et si cela est absolument nécessaire, être assez fort pour renoncer aux liens familiaux.

17. Nuire à tout être vivant équivaut à nuire à tous les Paramatma Gourous. Faire pleurer tout être vivant équivaut à faire pleurer tous les Paramatma Gourous.

18. Il est interdit de se livrer à toute activité qui nuit à tout être vivant.

19. Nous devons renoncer totalement à toutes nourritures adharmiques, non maitri.

20. Si extérieurement nous effectuons des pratiques du dharma mais commettons sciemment des torts, inévitablement nous seront piégés dans le terrible Royaume des Fautes Délibérées à partir duquel il n'y a pas de libération.

21. Nourrissant des pensées négatives et de la méfiance qui mènent au Maha Pap (Grandes fautes) comme essayer de détruire le Dharma, accuser ou blâmer Gourou et les Gourous, équivaut à accuser ou à essayer de détruire tous les Paramatma.

22. Finalement, en abandonnant Gourou ou le Dharma à cause de Maha Pap (Grande Faute), nous finirons sûrement dans le Royaume de la Grande Misère.

23. Nous supporterons le tourment et la souffrance pour avoir commis de tels méfaits adharmiques non seulement après notre mort, mais aussi pendant que nous vivons encore sur Terre.

24. Renoncer immédiatement à toutes pratiques qui peuvent nous perdre dans les préoccupations matérielles pour des bénéfices mondains (du monde), tentés uniquement par la cupidité du nom, de la renommée, de la richesse ou du pouvoir, trompant ou tourmentant les autres, faisant pleurer les autres dans le cœur ou répandant la décadence spirituelle à la maison, au village, ou la société.

25. Renonçant aux mots vulgaires, méchants et cruels, nos paroles doivent toujours être pleines de courtoisie, gentillesse, et modestie.

26. Ayant complètement renoncé à la querelle, causant mauvaise volonté et méchanceté, ou ne se parlant plus les uns avec les autres, établir maintenant la réconciliation et l'harmonie avec tous. Parler avec ceux que nous avons évité même s'il y a désaccord et, en tant que fidèles du Dharma, garder le même Maitri comportement égal avec tout le monde, jeunes ou vieux, grands ou petits.

27. Vivant à la maison, rester fermement dans les principes et les règles du Maitri Dharma et, chaque fois que le temps le permet, pratiquer la discipline du dharma du mala-jap ou mala méditation, du culte d'adoration et la prière. Cette pratique obtiendra la libération de nos possibles obstacles et difficultés, des possibles tourments et souffrances venant dans la famille et des possibles sorts occultes ou oppression venant du mara (influences ruineuses).

28. Les guides principaux pour la sangha, les dévots et les fidèles sur le chemin du mukti-moksha sont les Matma Gouroumarga Athoahas et Thapowa (Gourous masculins et féminins). Les considérant comme des manifestations de Paramatma Gourous, nous leur offrons révérence illimitée née de notre cœur avec confiance, foi, dévotion, espoir et confidence profondément enracinée.

29. Pour avancer sur notre Maitri Margapath, accepter toutes les méthodes de pratiques quotidiennes de karma utiles à la vie sous la direction des Matma Gouroumarga Gourous.

30. En Maitriyen, adressez-vous à l’épouse d'un Matma Gouroumarga Athoahas par « Eyrin » et au mari d'une Matma Gouroumarga Thapowa par « Nyangrin ».

31. Les vêtements Maitri des dévots séculiers de la sangha sont rose clair ou vert (forêt) pour les femmes et bleu ou violet pour les hommes.

32. Après avoir adopté ces lignes directrices, si jamais nous tombons dans le doute, la méfiance, le mensonge bhram ou, rompons notre propre promesse par de Grands Méfaits nous supporterons nous-mêmes, inévitablement, les conséquences d'une telle action karma adharmique et notre âme incapable d'atteindre mukti -moksha errera sans but, perdue, jusqu'à la fin du monde. De plus, nos mauvaises actions contre le dharma, peuvent également avoir un impact sur l'avenir de notre progéniture, comme naître déformé, mentalement perturbé, ou atteint de mort subite, etc. Mais, si nous vivons le Dharma de tout notre cœur, nos vies et notre environnement fleuriront, portant le fruit d'une joie radieuse surnaturelle, un parfum et une lumière, élevant nos âmes jusqu'à la transcendance.

Ayant consacré son enfance entièrement absorbé dans une immense et difficile quête intérieure, renonciation et tapasya, le Mahasambodhi Dharmasangha Gourou a obtenu cette très rare connaissance et joyeuse sagesse pour l'humanité et a ramené au monde actuel la vraie forme du dharma, ainsi que de merveilleuses karma activités quotidiennes au Maitri Margapath oublié depuis longtemps des humains.

Maintenant en pleine confiance, Gourou accorde à la sangha, aux dévots et aux fidèles (ceux qui suivent) les 11 Shila (préceptes) et les 32 Margadarshan (lignes directrices) enracinés dans cette connaissance et sagesse obtenues par Sa prodigieuse quête. Que nous recevions ces Dharmapath directives avec une telle facilité aujourd'hui, est le fruit exact de l’inépuisable Dharmapunya (karmafruit dharmique), gentillesse, amour, grâce et bénédiction de Gourou. Nous devrions les chérir comme étant plus importantes que notre souffle (prana) ou même que la vie elle-même ; et demeurer en elles toute notre vie sans aucun abus. Depuis que Dharma maintient, opère et nous soutient tous, vivre dans le Dharma est le seul moyen de sauver le monde. Chaque dharma énonciation immortelle de Gourou est la base pour obtenir mukti-moksha pour tous les êtres vivants. Tous les humains qui reconnaissent et comprennent le Gourou, le Dharma, entrent dedans et suivent Ses enseignements tout-Maitri nous aideront à atteindre, selon notre capacité et notre persévérance, Dharmapunya (karmafruit dharmique), Gouroulabh (fusion dans Gourou) et Gyangun (une myriade d'aspects de la sagesse omnisciente) pour le monde entier. Les humains ont la seule conscience qui peut créer l'avenir de notre propre âme individuelle, et nous avons très peu de temps pour construire le dharmapunya nécessaire -notre karmafruit- nous en tenant strictement à ces lignes directrices simples des plus raisonnables et réalisables. En tant qu'êtres très uniques de tout le cosmos, bénis de la conscience unique du vrai discernement et du libre arbitre, nous vivons dans le magnifique environnement miraculeux de ce Royaume Terre. Mais notre croissance en tant qu'êtres humains au cours de ces dizaines de millénaires passés n'a pas été assez fructueuse pour permettre à chaque âme d'atteindre la libération mukti-moksha du cycle des naissances et des morts, et d’ascensionner dans les Royaumes de Sukhavati de bonheur éternel libre de tous soucis, peurs, addictions, savourant les plus hautes réalisations de l'âme, sublime en sérénité et félicité bien au-delà de nos rêves terrestres.

Cela fût ainsi car nous, humains, avons vécu dans une tragique ignorance du vrai Dharma, permettant à nos âmes des plus privilégiées de s'égarer dans d’étranges émotions de cœur (heartset) adharmiques qui conduisent à la dégénérescence et décadence. Au fil des âges, au lieu de demeurer joyeusement dans le dharma, aimant et prenant soin du monde entier pour le bénéfice de tous les êtres, nous nous sommes tellement éloignés de la vérité et du dharma que notre vie typique d’aujourd'hui est devenue égocentrique, séparée de tous les autres et donc emplie d'anxiété, de discorde et sous pression sans précédent. Nous luttons pour accomplir le travail de routine et chaque soir rapportons à la maison nos soucis de travail ou de bureau nous laissant sans temps ni intérêt pour les pratiques de dharma ou de karma qui soutiennent l'âme. Nous savons maintenant que notre âme a été si profondément entachée et corrompue par des notions, traditions et pratiques héritées du passé que nous ne sommes même pas conscients combien nous sommes proches de l'autodestruction, nous nous sommes égarés alors qu'absorbés par des gains cupides ou en éliminant ceux que nous craignons, qui peuvent nous mettre en désavantage.

Dans cet univers aux royaumes et états de conscience innombrables, chaque âme voyageant à travers les royaumes peut facilement se retrouver piégée dans l'un d'entre eux, sans aucune chance d'ajustement ou d'interversion. À ce moment-là, seul le Gourou Dharma peut nous sauver. Pour être sauvé, il est vital de connaître le Dharma Gourou pendant que l'âme est encore sur terre sous forme humaine. Lorsque nous partirons de ce Royaume Terre, Paramatma aidera l'âme dans son voyage la menant vers des royaumes heureux. Ainsi afin d’obtenir le soutien de Paramatma il est important pour nous de suivre leur margapath dès maintenant.

Il existe une myriade de types différents de royaumes ou d'états de conscience, mais il n'y a aucune possibilité d'atteindre le dharma dans l'un d’entre eux aussi facilement que dans le royaume Terre par la conscience humaine. Que ce soit dans toutes ces différents états ou royaumes de bonheur, de misère ou d'états intermédiaires, il ne sera pas si facile pour l'âme de discerner entre le chagrin et la joie ou la vérité de la non-vérité. Parce que parmi ces mondes nous ne pouvons pas trouver une telle diversité en qualité ou caractéristiques telles que la nuit et le jour, le lever et les couchers de soleil, la végétation de la pousse aux aliments, la floraison et la fructification des fleurs, le chaud et le froid, la naissance physique, la croissance et la mort des créatures, la douleur et le plaisir, joie et chagrin, larmes et rires, bien et mal, etc. Beaucoup, ou pratiquement tous les royaumes sont emplis de joie alors que certains sont emplis de souffrances et de douleurs insupportables. Quelle merveille d'être dans l'un des royaumes heureux, libre de tout soucis, pression ou anxiété, savourant seulement lumière et béatitude (félicité) sans fin ! Mais comme c’est terrifiant ne serait-ce que de penser être dans l'un des états de misère et d'affliction, de souffrir pendant des périodes incroyablement longues. Pour cette raison, Paramatma a choisi ce Royaume Terre pour que les âmes pratiquent le dharma karma. Si nous sommes piégés dans l'un des malheureux royaumes à cause de nos méfaits, il sera très difficile d'être libéré et nous devrons peut-être attendre là-bas de longues périodes avant que le résultat spécifique de notre karma ne soit accompli. Sans connaître le Dharma, absolument rien de tout ce que nos âmes essaieront de faire en ces royaumes ne sera d’aucune utilité. Après avoir quitté l'état d'être dans un corps humain, d’où l'action positive apporte le bon dharma punya fruit du dharma, chaque et tout efforts seront trop tard et totalement inutiles. La protection contre de telles circonstances fâcheuses réside dans la construction de solides, ininterrompues dharma connexions avec Paramatma tout en restant dans une forme humaine sur Terre. C’est précisément pour cette connexion directe que Dharmasangha Gourou a apporté à toute l’humanité le lien suprême du vrai Dharma.

Comparé à un tel tourment sans fin dans un misérable royaume, sans espoir de changement pour une longueur de temps inconnue, notre court séjour ici dans la conscience humaine nourrie par notre belle Terre bleue est l'état suprême à désirer parmi tous les royaumes ou états car c'est la manière la plus simple et la plus agréable de pratiquer Dharma, où Dharma est l'élément le plus immense, le plus nourrissant, le plus aimant et le plus édifiant du Cosmos. Étant pleinement immergé et faisant un avec Dharma ici même sur Terre, nous sommes maintenant capables d'atteindre le plus haut des niveaux spirituel et la félicité éternelle, c'est sûrement le plus précieux et le plus désirable état d’être parmi toutes les possibilités infinies d'existence. Premièrement, ici l'âme est dotée de la capacité de discerner le bien du mal, le vrai du faux(non-vrai), le bienfait du nuisible, et est capable de créer par lui-même son état ou sa destination future. Deuxièmement car ce n'est que dans ce Royaume Terre qu'un Paramatma Bhagavan est descendu pour guider les âmes humaines individuellement et collectivement vers l'ascension, pour revitaliser nos âmes endommagées par des actions quotidiennes de karma, demeurant dans le dharma, afin de purifier les humains et guider nos âmes vers des états de béatitude(félicité) éternelle. Mahasambodhi Dharmasangha Gourou a fait des efforts prodigieux au cours de solides six années de renoncement total, expérimentant de première main tous les états ou royaumes, afin d’appréhender le dharma salvateur du monde qui avait échappé à l'humanité durant des dizaines de millénaires, pour le ramener et le façonner de manières éminemment praticables à notre époque par tous les êtres humains, même ceux privés de santé, de bonne fortune ou de bonne apparence. Gourou nous a maintenant donné le plan ou la feuille de route du bonheur éternel libre de la peur et du chagrin. En suivant ces lignes directrices, nous sommes capables d’élever notre conscience à des niveaux plus élevés, approfondissant toujours notre maitribhav. Cela signifie que nous tous, êtres humains, pouvons enfin nous frayer un chemin vers les royaumes célestes (paradisiaques) en suivant le margapath de Gourou avec nos cœurs purs et nos âmes désireuses et prêtes à s'ouvrir à la lumière du Dharma, devenant immense et inclusif comme le ciel. Troisièmement, au cours des récents siècles la vie humaine sur Terre a été très courte et ne durant ni l’éternité ni des millénaires mais généralement moins d’une douzaine de décennies. Pour créer notre bonheur éternel, nous ne pouvons nous déployer pleinement seulement durant ces quelques courtes années et nous devrions le faire tant que nous sommes encore ici.

Pour les temps à venir du monde, les lois,les règles et la réglementation du Bodhi Margadarshan Maitri Dharma emplis de sagesse omnisciente accordés par Gourou sont faits pour ouvrir la fleur du dharma, pour porter fruit, pour répandre le doux parfum, pour rayonner la lumière de la sagesse de l'éclat en un plus grand éclat, de la paix à une paix plus profonde, pour boire le nectar de mukti et moksha et pour aider toute la famille humaine à aller de l’avant ensemble comme ne faisant qu’un.

Soyons pleinement confiants qu’à partir d’aujourd’hui les dévots séculiers de la sangha et les fidèles qui améliorant leurs défauts en se conformant aux enseignements immortels de Gourou ne feront même plus la moindre des plus petites erreurs. Avançons sur la voie de Maitri, Maitripath, en ne négligeant pas le Dharma ni en étant insouciant, mais en devenant sérieux en profonde révérence s’engageant dans toutes les actions du Dharma avec vigilance et attention. Car c'est dans un tel cœur, état d’être, que réside notre libération, en lui rayonne la plus grande joie, le plus grand bonheur et la plus grande paix, nous rendant chers et aimés de tous les Paramatma Gourous, vénérés par tout le monde ici où notre âme doit atteindre ultimement Sukhavati ou le Paradis, le Royaume de Gourou.

Quel que soit le nombre de directives du Dharma données ici, étudiez-les et contemplez-les. Conservez ces pages dans un endroit sûr et pour de bon. Car ceux sont les préceptes et les règles à suivre tout au long de la vie et ne devraient jamais être jetés ou laissés n’importe où. Ceux sont toutes les paroles immortelles du Gourou Lui-même, et c'est donc notre plus grande action (karma) de dharma de les vénérer et de vivre par elles. Ces lignes directrices sont pour nous afin obtenir mukti-moksha, sagesse, Gouroulabh (fusion dans Gourou) et dharmapunya inépuisable ( karmafruit dharmique). Si nous nous éloignons de ces lignes directrices, nous perdrons tout fruit du dharma karma que nous devions obtenir dans le Maitri Dharma.

Toutes les âmes recherchent le bonheur et la paix suprême, et nous savons tous qu'après être né nous devons mourir. Mais quelles furent nos actions de dharma-karma avant notre naissance et quelles seront-elles après notre mort ? Très peu d'entre nous pensent à cela. Nous sommes donc désorientés et, ne connaissant pas encore la vraie nature de l'existence nous ne pouvons pas distinguer la vérité du mensonge (non-vérité), ne voyant tout seulement de notre perspective terrestre particulière nous avons tendance à sombrer de plus en plus dans l'égocentrisme et l'égoïsme, formant nos intérêts et opinions selon des tendances dominantes de nos propres cercles, devenant inconscient du fait que notre vie a atteint le point de confusion totale. Aujourd'hui, nous pouvons voir jour après jour que notre monde humain est en train de couler dans les grandes profondeurs du tourbillon de la confusion. Mais c’est chacun de nous qui avons choisi l'ombre loin de la lumière du vrai Dharma Marga. Comme dit Gourou dans Ses Paroles immortelles:

«Tout le monde veut être au paradis, mais personne ne veut parcourir la Vraie Voie pour y arriver. Gourou souhaite accorder le vrai Dharma empli de bonheur suprême et de paix pour tous. Mais étant incapables de reconnaître le Gourou les gens sont incapables de recevoir. Il est possible pour tout être humain vivant dans ce monde d'atteindre le Paradis Sukhavati ou le Royaume de Gourou en suivant le Dharma de mukti-moksha. Mais pour y arriver, les humains doivent parcourir la Vraie Voie par eux-mêmes. Pour parcourir ce chemin, la Guidance est indispensable. Et, pour obtenir la Guidance il est essentiel de suivre le Vrai Dharma Gourou. Il n'y a pas d'autre choix».

Tout comme le soleil délivre de manière désintéressée et égale ses propres rayons de lumière sans préférences particulières, similairement le Gourou confère le rayonnement de Son propre dharma punya au monde entier sans le moindre biais.

Mais malheureusement, par nos propres causes, les âmes humaines se sont éloignées très loin de Paramatma Dharma. Soyons tous conscients de notre état spirituel douloureux. On peut voir chez les êtres humains, bien qu'ayant rempli nos esprits des délires de l’ignorance et de petites préoccupations, nous ne faisons en fait aucun effort même pas pour vouloir comprendre le Gourou de la sagesse omnisciente ; préférant à la place L 'analyser aveuglément avec notre propre logique imparfaite et par une mauvaise, restreinte et aveugle réflexion. Comme dans nos impossibles explications du soleil, de la lune, de la terre et du ciel, nous avons tendance à examiner, à parler ou à penser de l’inébranlable, immuable et complet Guru de l’omniscience et la sagesse cosmique de Paramatma qu’en termes de nos propres minuscules esprits limités, de concepts générés de l’homme, avec notre connaissance des plus limitée et toujours changeante. Il n’y a pas de limites pour la sagesse omnisciente de Gourou. Car elle est éternelle. Sa conscience cosmique est fondée sur une authentique réalisation de première main, des mystères de la création dans tous les royaumes de l'univers, de toutes les âmes et de la nature de Paramatma. Les cadres humains restreints et limités à travers desquels nous essayons de voir la sagesse de la divine omniscience sont faussés, car actuellement la nature de Gourou n’a pas de cadres. Parce que l'omniscience divine n'a pas de limites, pas de frontières et pas de fin. Par conséquent, sans avoir découvert de nous-mêmes la sagesse à travers le plus grand renoncement et de méditations ardues de tapasya, sans expérimenter de première main la souffrance de tous les êtres vivants, parler du Dharma et du Gourou de la sagesse omnisciente tout en restant dans l'illusion soi-même est une grande faute. Que tout le monde prenne cela à cœur.

Gourou a ouvert les portes de la paix et la joie éternelles pour tous les êtres vivants. Il a fait l'insupportable et l'inimaginable, prenant toute abstinence et souffrance, toute la douleur et la torture en vivant dans un environnement sauvage de la jungle au lieu de se protéger Lui-même dans la paix, le silence et la sécurité d'une grotte isolée de la montagne ou d'une cellule monastique cachée. Au lieu de cela, il s'est exposé Lui- même non seulement aux insectes venimeux ou suceurs de sang mais aussi aux abus et aux tourments cruels et brutaux des opposants humains, tout cela afin de leurs apporter, ainsi que pour nous tous, le plus divin, le plus vaste, le plus durable cadeau de tous les temps -notre ascension vers des dimensions supérieures de conscience afin d’atteindre la paix éternelle et la joie sans fin.

De cette façon, la connaissance et la sagesse acquises grâce à l'acceptation et à l'endurance de Guru, pour le monde et tous les êtres vivants, sont brillantes comme le soleil, infinies et inébranlables comme le ciel, supportant et soutenant comme la Terre, remplie d'une sagesse omnisciente illimitée comme l'océan, étant le plus grand trésor possible que les âmes humaines puissent à jamais recevoir. Maintenant, prendre soin de cela est la responsabilité qui repose au fond chacun de nous. C'est exactement la qualité de nos soins et notre respect qui détermine si le monde sera sauvé ou détruit. Selon nos efforts et notre confiance, nous recevrons de Gourou la plus unique et sans précédent sagesse du Dharma.

Réveillons-nous rapidement à sa réalité et à sa valeur humaine sans précédent et, recevant le Cadeau du Guru avec gratitude et joie insondables, procédons maintenant au déballage du contenu en des cœurs purifiés et prenons les mesures prescrites avec amour, pour réaliser le pouvoir infini et la félicité infinie du Dharma.

Shaigi Wayinkya

Thanks! Your translation has been sent.
Error occured sending translation. Probably this translation has already been submitted.